Retour sur événement

Forum des IRT 2014

Les 8 IRT de France s’étaient donné rendez-vous le 21 octobre 2014 à la Cité des Congrès de Nantes. Interviews, tables-rondes, success stories, démos, posters scientifiques… Découvrez tout ce qui a composé cette journée !

L’IRT Jules Verne était le pilote de cette deuxième édition du Forum national des IRT organisée pour présenter les résultats des activités menées par chacun des IRT depuis leur création, il y a deux ans.

Une matinée tournée vers les jeunes

Les IRT ont invité des étudiants d’écoles d’ingénieurs afin de les sensibiliser au sujet de l’innovation. L’IRT SystemX a choisi de donner la parole à ses doctorants qui ont pu témoigner sur scène, ou à travers une vidéo, de la réalisation de leur thèse et de la valeur ajoutée de l’IRT SystemX dans ce travail.

La parole donnée aux nombreux partenaires des IRT

Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’Investissement, a ouvert cette plénière et rappelé que les IRT étaient au cœur de la stratégie des investissements d’avenir.

« S’il est prématuré de dresser une analyse globale de l’impact des IRT sur notre système d’enseignement supérieur et de recherche ou sur notre tissu industriel, il est clair qu’une vraie dynamique est à l’œuvre. Elle se traduit par des résultats concrets, mesurables, vérifiables, et ce, sur l’ensemble du territoire. Dans les IRT, nous voyons arriver des projets de recherche de bonne qualité, des pistes intéressantes. » Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’investissement

La start-up Krono-Safe s’ouvre les portes d’Alstom

Au cours de la plénière se sont ensuite succédées tables-rondes, interviews et success stories. Elie Soubiran, chef de projet FSF – mis à disposition par Alstom, et Didier Roux, CEO de Krono-Safe, ont témoigné de la valeur ajoutée de l’IRT SystemX dans la collaboration des grands groupes et des PME.

 

5 démos pour SystemX dans le village des IRT

SystemX a présenté les résultats de 5 de ses projets sous forme de démonstration :

Projet LRA : IHM pour le véhicule autonome

Venez vivre l’expérience de conduire une voiture en mode autonome sur le simulateur Dr SiHMI de l’IRT SystemX.2eme_Forum_IRT.176

Projet FSF : Maitrise des systèmes embarqués critiques : quels enjeux, quelles solutions ?

De la conception et la simulation des systèmes jusqu’à l’utilisation d’architecture multi-cœur, les verrous techniques liées aux systèmes embarqués critiques sont difficiles. Cette démonstration présente l’approche retenue au sein du projet FSF qui vise à intégrer un ensemble de solutions industrielles innovantes afin d’adresser les problématiques de performance et de sureté de fonctionnement.

Projet IMM : Plateforme de veille stratégique sur le web et les réseaux sociaux

Pratiquer une veille stratégique est un atout concurrentiel et intéresse les acteurs économiques comme étatiques. Mais les sources d’informations sont multiples: sites d’information, réseaux sociaux, bases de brevets… Le suivi de l’actualité nécessite de traiter de façon automatique de gros volumes d’information dans différentes langues pour générer des alertes ou rédiger des rapports sur l’évolution d’une situation. Nous présentons une plate-forme de veille permettant de collecter, analyser, et explorer ces différents flux d’information.

Projet MIC : Transport multimodal : apport de la simulation pour optimiser et opérer un système complexe

Projet ELA : Computer vision: passage à l’embarqué

Dans un monde automobile transformé par les ADAS (advanced driver assistance systems/sytèmes avancés d’assistance au conducteur), particulièrement à base de caméra, le passage à l’embarqué est l’une des étapes clés pour l’intégration finale des algorithmes de traitement d’images. Maitriser l’explosion des coûts de conception/validation. Créer les plateformes et les briques technologiques de demain. Tels sont les défis du projet ELA (Electronique et Logiciel pour l’Automobile) dans un contexte d’évolution de la mobilité terrestre boosté par l’arrivée du véhicule autonome et connecté.

 

La force de frappe des IRT, deux ans après !

  • 210 membres industriels dont près de 150 PME technologiques
  • 90 membres académiques
  • 120 projets de recherche lancés
  • 50 équipements structurants, de plateformes et de moyens d’essais
  • 1 000 collaborateurs
  • 2,5 Md€ de budget d’ici 2020

 

Les tweets de l’événement