Rayonnement

Rencontre avec Jean Oudot, premier doctorant de l’IRT SystemX à Singapour

Jean a démarré une thèse dédiée à l’architecture de sécurité optimale pour les véhicules du système de transport intelligent en octobre 2017. Il nous parle de son doctorat réalisé avec l’IRT SystemX à Singapour, en collaboration avec la NTU et Télécom ParisTech.

Pourquoi as-tu choisi de réaliser ta thèse à Singapour ? Et pourquoi à l’IRT SystemX ?

Singapour offre un écosystème de recherche très dynamique et novateur, en réunissant des acteurs de renommée mondiale. La Cité-État est très avancée dans le domaine du numérique, notamment avec son initiative « Smart Nation » dans l’objectif d’être à la pointe de l’innovation numérique. Parmi les initiatives menées, l’IRT SystemX participe au projet de recherche appliquée CETRAN (Centre d’excellence pour les essais et recherches sur les véhicules autonomes) porté par l’institut transverse ERI@N de la NTU (Energy Research Institute @ NTU), afin de déterminer les conditions du déploiement opérationnel et sûr des véhicules autonomes à Singapour. Je suis ravi de travailler au quotidien au sein de cet environnement extrêmement innovant, et très bénéfique pour mes recherches. L’IRT SystemX m’offre l’opportunité de mener une recherche très appliquée et concrète, conduite par des industriels et en collaboration avec des acteurs académiques.

Que t’apporte ton rattachement à la NTU ?

L’université met à ma disposition des ressources très variées, notamment documentaires. J’ai accès à de nombreux ouvrages fondamentaux dans mon domaine, qui peuvent être très difficiles à trouver en bibliothèque en France.
Le cadre de travail est aussi très avantageux pour un doctorant : tout est à notre disposition sur le campus et l’université et les laboratoires sont ouverts 24h/24, ce qui est très pratique quand on travaille sur des expérimentations ou sur un article. L’ambiance de travail qui règne dans mon laboratoire à Singapour est également très stimulante intellectuellement parlant. Nous sommes réunis entre doctorants (un peu plus d’une trentaine) travaillant sur des problématiques très similaires. Il y a donc beaucoup d’échanges d’idées sur les travaux des uns et des autres.

Peux-tu nous parler de ton sujet de thèse ?

Les véhicules sont de plus en plus connectés et donc de plus en plus sensibles aux cyberattaques. Dans ce cadre, l’objectif de ma thèse est de proposer des architectures de véhicules autonomes sécurisées et fiables, en exploitant des techniques d’optimisation multi-objectives et des méthodologies de prises de décisions.
Pendant ma première année de thèse, j’ai réalisé un état de l’art de mon secteur pour définir au mieux mes objectifs. Je travaille aujourd’hui sur l’étude des différentes approches permettant d’évaluer l’impact d’une cyberattaque sur la sûreté de fonctionnement d’un véhicule afin de concevoir des architectures de sécurité optimale. Je me consacrerai par la suite au développement d’un framework d’exploration de l’espace de conception du véhicule autonome pour identifier toutes les architectures exploitables et ainsi offrir aux constructeurs la possibilité de sélectionner les plus fiables. Je vais également m’intéresser à l’intégration d’autres métriques de sécurité

« Jean est le premier doctorant issu de l’IRT SystemX à effectuer une partie de sa thèse à Singapour dans le cadre d’un partenariat avec la Nanyang Technological University (NTU). Il s’agit pour SystemX, qui a ouvert une antenne à Singapour fin 2017, du parfait exemple de collaboration que nous souhaitons engager avec des partenaires singapouriens de niveau mondial. Ce type de projet nous permet de progresser d’un point de vue académique, de faire bénéficier au doctorant d’une expérience à l’international, et d’envisager de futures passerelles entre la NTU et SystemX, en recherche, en formation, et avec l’industrie. Nous souhaitons à Jean de s’épanouir à Singapour, et de réaliser des avancées intéressantes dans son sujet de recherche. », François-Xavier Lannuzel, directeur de l’antenne de l’IRT SystemX à Singapour

« SystemX mène des recherches appliquées dans le domaine des systèmes cyberphysiques, sujet de recherche que j’étudie au quotidien, en partenariat avec des acteurs industriels et académiques clés en France. L’institut m’offre l’opportunité de poursuivre mes travaux en étroite collaboration avec les universités françaises, tout en m’appuyant sur sa plateforme prête à l’emploi pour appliquer les résultats de mes recherches à des cas d’usage industriels. L’IRT SystemX me permet aussi d’interagir avec les principaux acteurs de l’industrie française et de comprendre les exigences de leurs systèmes. Cette collaboration est très gratifiante sur le plan intellectuel, et je suis heureux de la poursuivre et de pouvoir l’étendre à plus long terme. », Arvind Easwaran, professeur agrégé, Nanyang Technological University (NTU)

 

En savoir plus sur Jean
Sujet de thèse 
: Architecture de sécurité optimale pour les véhicules du système de transport intelligent
Projet de R&D
: Cybersécurité du Transport Intelligent (CTI)
Diplôme obtenu avant le doctorat
: Ingénieur de l’INP Grenoble