Secure Machine To Cloud Industrial Data Broker

L’Institut de Recherche Technologique (IRT) SystemX a été labellisé le 1er février 2012 dans le cadre du programme d’investissement d’avenir, mis en place dans le but de soutenir l’innovation en France. Unique IRT en Île-de-France dans le domaine de l’ingénierie numérique des systèmes du futur, SystemX répond aux défis technologiques d’aujourd’hui au moyen d’une innovation flexible, ouverte et collective.
Le fonctionnement de l’institut repose sur deux aspects fondamentaux :

  • la synergie de ses talents : l’institut réunit au sein d’un même lieu tous les partenaires des projets, permettant ainsi de créer un véritable creuset d’interactions entre acteurs de la recherche publique et industrielle ;
  • la mutualisation des compétences et des plateformes : en atteignant une masse critique, SystemX pourra constituer une plateforme grâce à la mise en commun de nombreuses compétences et briques technologiques.

Un projet CRÉE (Coopération Recherche Étudiants Entreprise) comprend 3 stages pour 3 étudiants, qui devront travailler ensemble en équipe Système pour répondre à une problématique industrielle. Ces stages offrent un environnement de travail unique aux étudiants stagiaires du fait de la proximité avec les équipes de recherche SystemX, d’un encadrement opérationnel effectué par des référents techniques de l’IRT, de contacts étroits avec de multiples partenaires industriels ou laboratoires académiques et un accès à des moyens mutualisés.
L’équipe d’étudiants sera encadrée par un binôme d’ingénieurs de recherche SystemX.

Contexte du projet et des sujets de stages : un défi à relever

La quatrième révolution industrielle prône une utilisation intensives des nouvelles technologies afin d’optimiser les processus métier et améliorer les performances et la fiabilité des systèmes industriels. Cette transition digitale s’est traduite, comme dans bien d’autres secteurs,  par une interconnexion des systèmes et le recours aux objets connectés industriels (Industrial Internet of Things – IIoT). Cependant, ce nouveau paradigme industriel augmente les risques et décuple les vulnérabilités auxquelles ses systèmes sont exposés. En effet, l’inter-connectivité expose des systèmes jusqu’alors isolé, et les mécanismes de sécurité embarqués dans les objets connectés sont soit inexistantes soit très limités. Cette absence ou insuffisance s’explique par des contraintes matérielles rendant l’implémentation de mécanismes de sécurité difficile et très couteuse. Des lors, les acteurs du secteur se trouvent souvent condamné à choisir entre efficience économique et sécurité informatique.

Au sein du projet IO4 (Industrial IoT 4 Secure Manufacturing), nous proposons une solution alternative qui prône une mutualisation des objets connectés via une plateforme de collecte et de partage de données industrielles. Cette solution permettra de conserver des objectifs de sécurité élevés tout en amortissant les coûts de manière collective.

Vous intégrerez une équipe de 3 étudiants pour réaliser les objectifs communs suivants :

  • Proposer une architecture de mutualisation des objets connectés industrielles.
  • Mettre en place des mécanismes de partage de données industrielles de manière sécurisée.
  • Démontrer la viabilité d’une telle plateforme de mutualisation et son impact (sécurité, rentabilité, fiabilité, etc.).
  • Etudier les modèles économiques de la cybersécurité des objets connectés industriels.
  • Proposer un modèle de gestion de risque pour assister les entreprises dans la définition de stratégies de sécurisation des IIoT.
  • Enrichir les plateformes de l’IRT (e.g. CHESS) de mécanismes de sécurisation d’IoT.
  • Valoriser les résultats du projet à travers des publications techniques et scientifiques.

Vous travaillerez aussi en collaboration avec IO4 (Industrial IIoT for Secure Manifacturing) de l’IRT SystemX. Les partenaires industriels et académiques du projet IO4 sont : Assystem, Cyber Test System, ENGIE, IoTify, Pertimm, Sigfox CEA et IMT.

L’équipe dispose d’une expérience considérable et diversifiée dans le domaine de la cybersécurité, du chiffrement et l’intelligence artificielle.

Les sujets de stages de ce projet CRÉE sont les suivants :