Contexte de la thèse

L’Institut de Recherche Technologique (IRT) SystemX, situé au cœur du campus scientifique d’excellence mondiale de Paris-Saclay, imagine et conçoit un monde numérique plus sûr, plus performant et plus durable avec ses partenaires industriels et académiques. Adossé aux meilleurs organismes de recherche français de l’ingénierie numérique et constitué par des équipes mixtes d’industriels et d’académiques, l’IRT SystemX génère de nouvelles connaissances et solutions technologiques en s’appuyant sur les percées de l’ingénierie numérique et diffuse ses compétences dans l’ensemble des secteurs économiques. Les domaines scientifiques et technologiques (S&T) adressés par l’IRT SystemX sont les 9 domaines suivants : sciences des données et IA, interaction homme machine, calcul scientifique, optimisation, ingénierie système et logicielle, sûreté de fonctionnement, sécurité numérique et blockchain, IoT et réseaux, Software et DevOps.

La thèse s’inscrit dans le cadre du projet Ingénierie de Formation Innovante (IFI) de l’IRT SystemX. Le projet IFI est un projet de recherche qui a pour objectif de développer une méthodologie d’identification et de construction de modules de formation continue, se nourrissant des connaissances, des compétences et des résultats acquis dans le cadre de projets de recherche collaborative de SystemX.

Le laboratoire de rattachement de la thèse est le Centre de Gestion Scientifique (CGS) de MINES ParisTech, et la thèse sera associée au programme de recherche de leur chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante (TMCI). La direction de la thèse sera assurée par Pascal Le Masson, et un co-encadrement de Benoit Weil, professeurs au Centre de Gestion Scientifique et responsables de la chaire TMCI. Un suivi par le responsable Ingénierie de Formation de l’IRT SystemX est également prévu.

Le/la doctorant.e bénéficiera d’une double localisation à Mines ParisTech à Paris et à l’IRT SystemX à Saclay. Le/la doctorant.e sera sous contrat doctoral opéré par l’IRT SystemX.

Le poste est basé sur le site de l’IRT SystemX à Palaiseau et le/la doctorant.e. sera amené.e à se déplacer très régulièrement au laboratoire partenaire.

La durée de la thèse est de 3 ans et la rémunération de la thèse est de 2700€ brut mensuel.

Sujet de thèse

Description de la problématique de recherche

Dans le contexte des transitions contemporaines, les filières industrielles et les disciplines scientifiques bien établies sont confrontées à des bouleversements profonds qui prennent place à un rythme inédit. Les acteurs historiques de ces filières et disciplines (entreprises, établissements de recherche, etc.) sont eux-mêmes appelés à se transformer, en particulier à acquérir de nouveaux savoirs, de nouvelles compétences et expertises et à développer de nouvelles capacités d’action plus conceptives et plus génératives, qui leur permettront d’être robustes face à ces bouleversements, voire d’être acteurs de ces transitions écosystémiques. Comment ces acteurs peuvent-ils se former aux savoirs et aux capacités qui leur permettront d’explorer et gérer les inconnus des transitions de manière maîtrisée, tout en s’appuyant sur la richesse de leurs expertises existantes ? Cela soulève pour l’ingénierie de formation la question de la nature des formations qui seraient adaptées pour répondre à des enjeux de régénération de patrimoines de création (Carvajal Pérez, 2018 ; Hatchuel et al., 2019) et des enjeux de régime de création d’expertise (Cabanes et al., 2020).

L’IRT SystemX, partenaire de cette thèse, est un intermédiaire d’innovation (un RTO[1]) qui depuis sa création en 2012, conduit des projets de R&D collaboratifs[2] à la frontière entre science et industrie, et plus précisément à la frontière entre plusieurs disciplines scientifiques et plusieurs filières industrielles, dans le but d’accompagner la transformation de ces dernières et de leurs acteurs face à la transition numérique. Progressivement, depuis sa création, SystemX a mis en place un modèle de « recherche à double impact simultané » (Le Masson, 2020 ; Plantec, 2021) : ses projets produisent simultanément des impacts pour ses partenaires industriels et des impacts pour ses partenaires académiques.

Pour amplifier ce double impact, l’IRT SystemX souhaite mieux valoriser auprès de tout son écosystème scientifique et industriel les connaissances produites lors des projets de recherche. Cette valorisation peut déjà prendre une forme d’entrepreneuriat ou de développements de produits ad’hoc. Mais grâce au projet IFI (Ingénierie de Formation Innovante), l’IRT souhaite explorer des formes de valorisation reposant sur des logiques de formations, à partir des résultats les plus aboutis des projets passés. Il s’agit ainsi, grâce la formation, de prolonger et d’amplifier le double impact issu des projets de SystemX, et notamment de le mettre au service de la création d’expertises dans l’inconnu (Cabanes, 2017) et de la régénération des patrimoines de création de ses partenaires (Carvajal Pérez, 2018), afin d’aider ces derniers à concevoir face aux enjeux de la transition digitale.

Grâce à un état de l’art, des analyses de l’existant, un travail de modélisation et d’expérimentation, il s’agira d’aborder deux grands aspects :

  • Quelles sont les caractéristiques des formations qui permettront aux partenaires industriels et académiques de développer des capacités à gérer les inconnus de la transition digitale ? Et notamment : quels types de formation(s) développer ? Quels types d’impact(s) et de performance(s) en attendre pour chaque partenaire et, plus généralement pour chacun des écosystèmes scientifiques et industriels auxquels appartiennent ces partenaires ?
  • Quels sont les processus, outils, organisations, méthodes dont un RTO doit se doter pour pouvoir être un RTO à double impact concepteur (et opérateur) d’une offre de formation aidant à explorer et concevoir les inconnus de la transition digitale ? En quoi cette logique de formation peut-elle permettre de poursuivre le développement du modèle de RTO de l’IRT SystemX lui-même – nouvelles organisations, nouvelles compétences, interaction avec les processus de double impact déjà en place, permettant notamment d’élargir le périmètre de partenaires d’un RTO ?

Le/la doctorant.e appuiera son travail sur des investigations empiriques dans trois directions :

  • Un état de l’art international sur la valorisation des travaux des RTOs grâce à la formation
  • Un travail de modélisation, des analyses rétrospectives ciblées de cas / de pratiques de SystemX vis-à-vis de besoins de partenaires et / ou de transfert de réponses (par exemple des pratiques de stimulation des imaginaires de ses partenaires que SystemX aurait développées de manière implicite)
  • Des interventions et expérimentations dans le cadre du projet IFI

Valorisation des travaux de recherche du doctorant 

Il est attendu que les recherches menées durant cette thèse soient publiées à la fois dans des revues à comité de lecture internationales et dans des congrès internationaux. 

Références

  • Cabanes, B (2017). Modéliser l’émergence de l’expertise et sa gouvernance dans les entreprises innovantes: des communautés aux sociétés proto-épistémiques d’experts. Gestion et management. PSL Research University, 2017.
  • Cabanes, B., Le Masson, P., & Weil, B. (2020). Les régimes de création d’expertise: innovation et gouvernance de l’expertise dans les organisations industrielles. Entreprises et histoire, (1), 15-41.
  • Carvajal Pérez, D. (2018). Gérer le patrimoine de création Dom Pérignon : Modéliser et organiser la transmission de connaissances pour la générativité.
  • Carvajal Pérez, D., Le Masson, P., Weil, B., Araud, A., & Chaperon, V. (2020). Creative heritage : Overcoming tensions between innovation and tradition in the luxury industry. Creativity and Innovation Management. https://hal-mines-paristech.archives-ouvertes.fr/hal-03022919
  • Hatchuel, A., Masson, P. L., Weil, B., & Carvajal-Perez, D. (2019). Innovative Design Within Tradition—Injecting Topos Structures in C-K Theory to Model Culinary Creation Heritage. Proceedings of the Design Society: International Conference on Engineering Design, 1(1), 1543‑ https://doi.org/10.1017/dsi.2019.160
  • Le Masson, P. (2020). “Quels modèles pour une recherche à double impact ? .” Modèles et pratiques de couplage entre science et industrie pour favoriser l’impact de la recherche, V. Archambault et N. Popiolek, eds., Presses des Mines, Paris, Histoires de sciences et entreprises, n°4, pp. 47-80
  • Plantec, Q. (2021). Couplages science–industrie à double impact: modélisation et tests empiriques (Doctoral dissertation, Université Paris sciences et lettres).

Profil recherché

Nous recherchons un candidat de niveau Master 2, avec des compétences en conception, ainsi qu’un bon niveau en anglais, à l’écrit et à l’oral. Une formation initiale en sciences de l’ingénieur est un plus.

We are looking for a candidate with a Master 2, with strong competences in design sciences as well as a good level in English, both written and spoken. A background in engineering sciences is a plus.

Qualités personnelles et professionnelles :

Capacités d’analyse et de synthèse, autonomie, aptitude à communiquer aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, capacité à travailler dans un contexte technique multi-acteurs, esprit d’initiative et force de proposition

Date de démarrage souhaitée : Octobre 2022

Dossier de candidature : CV détaillé, contacts de référence, lettres de recommandation, relevés de notes de master

[1] Les Research and Technology Organizations (RTOs) désignent des organisations qui conduisent de la recherche extra-universitaire, possiblement en partenariat avec des partenaires académiques, dans le but de fournir des services de R&D, d’innovation, de technologie à des acteurs industriels.

[2] Il s’agit de projets portant sur l’ingénierie numérique des systèmes du futur, auxquels participent des partenaires industriels et académiques de SystemX, issus de plusieurs industries et plusieurs disciplines scientifiques

Informations clés

Type de contrat : thèse

Localisation du poste : Cluster Paris Saclay (91) – déplacements à prévoir dans le laboratoire partenaire

Remuneration : 2700 € brut mensuel

Référence de l’offre : DIT-11-2021


Postuler à cette offre d’emploi


Mots-clés :

Ingénierie de formation, relations science-industrie à double impact, écosystème scientifique et industriel, Research and Technology Organizations (RTOs), gestion des transitions, conception des transitions, innovation et transition, théorie de la conception et transition, valorisation de travaux de R&D, transformation des compétences.

Inscrivez-vous à la newsletter de l'IRT SystemX

et recevez chaque mois les dernières actualités de l'institut :