Romain a rejoint l’IRT SystemX en octobre 2013 pour réaliser une thèse dédiée à la gestion des interactions pour l’évaluation en phase de préconception des architectures 3D de systèmes sous contraintes multi-physiques. Il revient sur son doctorat effectué au sein du projet SIM (Simulation et Ingénierie Multidisciplinaire) et encadré par Supméca.

 

Quel était le sujet de votre thèse ?

Dans le cycle de conception des produits, les industriels du secteur des transports évaluent des architectures grâce à des simulations physiques très précises réalisées à partir de modèles mathématiques. Les industriels ne disposent que de très peu d’informations en phase de préconception et doivent tester une quantité massive d’architectures par des calculs très chronophages.

Dans le cadre de ma thèse, j’ai observé à quel point les équations des modèles mathématiques utilisés pouvaient être dégradées (c’est-à-dire moins complexes), et donc plus rapides. Ceci tout en obtenant des résultats cohérents qui permettront aux industriels de prendre de bonnes décisions malgré un temps de calcul réduit. Plus précisément, pour améliorer la rapidité de conception, j’ai réalisé des recherches pour automatiser ces simulations. Grâce à mes travaux, un concepteur pourra prochainement générer automatiquement des modèles 3D en y intégrant des contraintes thermiques afin de veiller à ce que l’équipement ne s’échauffe pas trop.

 

Que retenez-vous de votre doctorat ?

Je retiens surtout toutes les collaborations humaines que j’ai pu avoir avec de nombreux partenaires académiques et industriels de l’IRT SystemX. Ma thèse m’a permis de développer mes compétences relationnelles, en apprenant à concilier des points de vue d’acteurs variés et avec des contraintes différentes. J’étais également entouré par de nombreux autres doctorants. Nous avons travaillé dans un esprit d’entraide tout au long de nos travaux de thèses respectifs.

 

Pouvez-vous nous parler de votre meilleur souvenir à SystemX ?

Je n’ai pas un seul meilleur souvenir en particulier. Je pense à la période de mon arrivée à l’IRT. Il n’y avait alors que très peu de projets et de collaborateurs, puis petit-à-petit les projets se sont multipliés et l’IRT que j’ai vécu le passage de l’état de start-up à ce qu’est devenu l’IRT aujourd’hui !

Je suis ravi d’avoir pu suivre cette montée en puissance d’aussi près.

 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Je viens d’être recruté par l’IRT SystemX. Je suis ingénieur de recherche sur le projet AMC, Agilité et Marges de Conception, qui a été lancé en février dernier pour permettre aux architectes de simulation de systèmes complexes de gérer de façon optimale l’allocation des marges de conception afin de mettre au point les produits industriels du futur performants et fiables.

Je suis notamment en charge de définir un modèle d’intention en essayant d’analyser comment, à partir d’une architecture, un ingénieur pourra réaliser une simulation.

 

eric-balloEn savoir plus sur Romain Barbedienne
Sujet de thèse :
Gestion des interactions pour l’évaluation en phase de préconception, des architectures 3D de systèmes sous contraintes multi-physiques, application à la thermique
Projet R&D : SIM – Simulation et Ingénierie Multidisciplinaire
Diplôme : Ingénieur Mécatronique – Supmeca

- ABONNEMENT NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'IRT SystemX

et recevez chaque mois les dernières actualités de l'institut :