Presse

Inria, SystemX, Télécom ParisTech et Télécom SudParis lancent BART

Un accord-cadre concrétise la création de l’initiative commune de recherche BART (Blockchain Advanced Research & Technologies) : une première en France dans le domaine de la Blockchain. Une trentaine de chercheurs de quatre institutions mutualisent leurs compétences et efforts de recherche pour lever les verrous scientifiques liés à cette technologie disruptive, selon une feuille de route commune, définie pour une durée de trois ans renouvelable.

 

Inria, SystemX, Télécom ParisTech et Télécom SudParis, ont annoncé, lors d’un évènement de lancement dans les locaux de Télécom ParisTech le 6 mars 2018, la mutualisation de leurs compétences en Blockchain selon un accord-cadre formalisant l’initiative commune de recherche « BART » (Blockchain Advanced Research & Technologies). Tout a démarré fin 2016 avec la compréhension par les partenaires de la nécessité d’entreprendre des travaux de nature scientifique capables d’irriguer plusieurs projets de l’IRT SystemX dans le futur. L’initiative BART est ainsi née de cette volonté de fédérer un vaste écosystème de recherche francilien – une trentaine de chercheurs – autour d’une feuille de route commune visant à lever les verrous scientifiques de la Blockchain en adéquation avec les besoins sociétaux et industriels, d’impulser une animation commune et de donner plus d’échos à leurs travaux. Jusqu’ici, l’ensemble des acteurs impliqués travaillaient isolément ou de manière bilatérale sur ce sujet de la Blockchain.

Aujourd’hui BART constitue le plus important collectif de recherche académique dédié à la Blockchain en France. Les chercheurs de Inria, SystemX, Télécom ParisTech et Télécom SudParis resteront affiliés à leurs établissements, mais travailleront de concert selon une feuille de route articulée autour de six axes : les modèles théoriques, le passage à l’échelle et les outils de monitoring, la sécurité, les architectures, la confidentialité des données et les modèles économiques/la régulation.

Cet accord-cadre est signé pour une durée de six ans. Dans la première phase, a minima quatre thèses seront financées par l’IRT SystemX avec une direction par des chercheurs ou enseignants-chercheurs d’Inria, de Télécom ParisTech ou de Télécom SudParis. Des premières thèses ont été lancées début 2018 et se renforceront dès septembre pour répondre aux enjeux des industriels partenaires de l’IRT.

BART mettra en œuvre des actions communes d’animation scientifique auprès de son écosystème, avec l’objectif de réunir des initiatives portées par chacun de ses acteurs (journées d’échanges, séminaires, appels à start-up, sessions spéciales de conférences internationales) et aussi de lancer de nouvelles actions.

Enfin, les résultats obtenus dans le cadre des travaux BART tireront profit, en matière de valorisation et de dissémination, de l’effet amplificateur de la force de frappe des instituts impliqués et de l’écosystème associé, notamment industriel.

 

Pour aller plus loin :