Paul a rejoint l’IRT SystemX en janvier 2014 pour réaliser une thèse dédiée à l’optimisation bayésienne pour des problèmes d’optimisation multi-objectif contraints de fonctions type « boîte noire ». Il revient sur son doctorat effectué au sein du projet ROM (Réduction de Modèles et Optimisation Multi-physiques) et encadré par CentraleSupélec.

 

Quel était le sujet de votre thèse ?

Tout au long de mon doctorat, je me suis intéressé à une problématique portée à l’origine par Safran sur l’optimisation numérique de systèmes complexes. Les chaînes de calcul utilisées pour simuler des systèmes complexes sont assez lourdes et peuvent mettre plusieurs heures à apporter un résultat via des super-calculateurs. Avec mes encadrants, nous avons mis au point un algorithme permettant d’identifier des concepts pertinents en matière de performances et qui respectent un cahier des charges à moindre coût. Il faut bien comprendre que ce ne sont pas les chaînes de simulation qui sont plus rapides mais la manière dont on les exploite en optimisant la sélection des géométries à tester.

Durant ma thèse, j’ai eu la chance de pouvoir mettre en pratique mes travaux sur des cas d’usage très concrets comme l’optimisation de la géométrie d’un fan de turbo-machine Safran, d’une chaîne de traction du véhicule Twizy de Renault et le dimensionnement d’un système de climatisation pour l’Airbus A320. ­

Que retenez-vous de votre doctorat ?

L’IRT SystemX m’a permis de travailler avec différents industriels sur plusieurs problématiques et de me construire un réseau professionnel solide, indispensable à mon intégration dans la vie active. Grâce aux interactions avec les partenaires de l’institut, j’ai pu appliquer l’algorithme à de nombreux cas d’études tous plus passionnants les uns que les autres.

Pouvez-vous nous parler de votre meilleur souvenir à SystemX ?

Je ne peux pas citer un souvenir en particulier, il y en a eu beaucoup. Je pense plutôt à l’ambiance quotidienne de l’institut, qui m’a offert un cadre de travail unique, agile, studieux mais avant tout très convivial.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Je travaille chez Safran Aircraft Engines depuis avril en tant qu’ingénieur méthodes d’optimisation. Je suis rattaché au département Méthodologies et Outils du Développement. Mes principales missions sont d’apporter un support aux bureaux d’étude sur leurs problèmatiques d’optimisation et de mener des projets de R&T sur l’optimisation multi-objectif et sur l’optimisation topologique. A ce titre, je serai d’ailleurs sans doute amené à suivre le déroulement du projet TOP (Topology Optimization Platform) de l’IRT SystemX.

 

Paul-FeliotEn savoir plus sur Paul Feliot
Sujet de thèse : Optimisation bayésienne pour des problèmes d’optimisation multi-objectif contraints de fonctions type « boîte noire »
Diplôme : Ingénieur ISAE-Supaero et Master 2 en Mathématiques fondamentales et appliquées de l’Institut Paul Sabatier
Projet R&D : ROM – Réduction de Modèles et Optimisation Multi-physiques

 

- ABONNEMENT NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'IRT SystemX

et recevez chaque mois les dernières actualités de l'institut :