Lancé en 2017, le projet Information Voyageurs Augmentée (IVA) qui vient de s’achever avait pour objectif de concevoir et tester un ensemble de systèmes et de services combinant IA, modélisation et études comportementales pour améliorer la supervision des réseaux de transport multimodaux franciliens et les stratégies d’information voyageurs. La ligne H du réseau ferré Transilien a été choisie comme terrain d’expérimentation pour les travaux du projet. Retour sur les principaux verrous technologiques levés et actifs technologiques développés avec les partenaires du projet.

L’IRT SystemX annonce la clôture de son projet de R&D Information Voyageurs Augmentée (IVA). D’une durée de quatre ans, ce projet francilien a fédéré un partenaire institutionnel (Île-de-France Mobilités), trois partenaires industriels (Kisio Digital, SNCF, SpirOps) et un partenaire académique (Université Gustave Eiffel – ex IFSTTAR). Les travaux de R&D ont contribué à l’amélioration de la compréhension de l’état du réseau de transport multimodal et du comportement des usagers face à l’information voyageurs. L’ensemble de ces travaux se sont basés à la fois sur des jeux de données de la ligne H du réseau Transilien, du calculateur d’itinéraire navitia de Kisio Digital et de cas d’usage réels portés par SNCF et Ile-de-France Mobilités.

« L’amélioration de l’information voyageurs temps-réel constitue un enjeu clé à la fois pour les opérateurs de transport et les voyageurs. Nous avons développé une plateforme d’innovation pour les usages autour de l’information voyageurs, du transport et de la mobilité urbaine. Il existe peu d’initiatives dans ce domaine dans l’écosystème de la recherche et de l’innovation française et nous sommes fiers d’avoir réunis cinq acteurs de premier plan dans le secteur de la mobilité pour contribuer à lever de nombreux verrous scientifiques et techniques majeurs en combinant les approches des régulateurs et des usagers », explique Mostepha Khouadjia, chef de projet IVA.

Les partenaires du projet se sont attachés à lever les verrous technologiques et scientifiques associés aux trois enjeux suivants :

  • L’amélioration de la caractérisation du système de transport multimodal et l’anticipation de son évolution dans le temps afin de fournir une vision fiable à l’opérateur exploitant du réseau.
  • La compréhension du comportement des usagers face à l’information voyageurs pour améliorer la régulation des flux, plus particulièrement en situation perturbée.
  • L’amélioration de l’interopérabilité des systèmes d’information multimodale et « l’augmentation » de l’information pour une meilleure expérience voyageurs.

Plusieurs actifs technologiques issus de ce projet ont été valorisés et transférés au cours de ces quatre années : le planificateur d’itinéraires distribué a été mis en production chez Kisio Digital et élargira prochainement le spectre multimodal de l’application Ile-de-France Mobilités. Les  modèles prédictifs sur la charge à bord des trains ont été transférés chez SNCF et seront utilisés dans le cadre d’un projet opérationnel. Île-De-France Mobilités étudie l’industrialisation de ces modèles prédictifs dans le cadre de sa Plateforme Régionale d’Information pour la Mobilité (PRIM). Enfin, le simulateur des flux voyageurs ainsi que l’outil d’analyse du réseau de transport ont été transférés et sont à l’essai chez SNCF.

Un nouveau projet en construction nommé MSP (Mobilité Servicielle Personnalisée) vise à poursuivre les démarches initiées dans IVA. Cette initiative sera centrée sur les enjeux de la transition vers une mobilité bas carbone, depuis la compréhension étendue des pratiques, des outils de supervision et d’information, jusqu’aux mécanismes de conduite du changement.

 

Pour en savoir plus : 

Inscrivez-vous à la newsletter de l'IRT SystemX

et recevez chaque mois les dernières actualités de l'institut :