Gouvernance

« SystemX, un lieu d’excellence où les partenaires se bousculeront pour y faire des projets ! »

Interview de Yves Caseau, Directeur général adjoint Technologies, Prospective et Innovation chez Bouygues Télécom

Vous venez d’être nommé président du Conseil scientifique et technologique de l’IRT SystemX.  Pouvez-vous nous en dire plus sur le rôle de cette nouvelle instance ?

Tout d’abord, je dois avouer que je suis particulièrement touché et fier d’avoir l’opportunité de remplir cette nouvelle mission outre les nombreuses autres activités qui m’occupent aujourd’hui déjà, notamment en tant que Directeur général adjoint des Technologies, de la Prospective et de l’Innovation au sein du Groupe Bouygues Telecom. A ce titre, les thématiques abordées chez SystemX me concernent particulièrement car il s’agit là de bâtir l’avenir de notre pays et de nos enfants tant en termes d’innovation que de compétitivité.
Bien évidemment, je ne suis pas seul à prendre cet engagement au sein de cette nouvelle instance. J’ai la chance d’être entouré de onze autres personnalités de premier ordre, issues d’organisations industrielles et académiques transverses ainsi que de deux membres invités issus du Pôle Systematic Paris-Region et le de la Fondation Campus Paris-Saclay. Toutes ces personnes ont acceptées d’offrir de leur temps à l’IRT SystemX afin d’en valoriser et d’expertiser les orientations scientifiques. Cette nouvelle instance, de par sa composition, permettra  de soutenir le rayonnement national, européen et international de l’institut.
Comme son nom l’indique, le Conseil Scientifique et Technologique de l’IRT SystemX est un organe de « conseil » tant auprès du Conseil d’Administration, où j’ai l’honneur d’être invité à titre permanent, qu’auprès de la direction opérationnelle, à qui nous apporterons une expertise avertie sur les grandes orientations scientifiques choisies. Deux fois par an, nous débattrons et échangerons sur les défis technologiques que souhaite relever l’institut et apporterons notre expertise afin de contribuer au bon déploiement des projets de R&D au cœur de l’ingénierie numérique des systèmes complexes. Notre volonté à tous est d’avoir un conseil scientifique capable d’orienter aussi bien en amont des projets (orientations scientifiques, compétences fondamentales en systémique) qu’en aval au même titre qu’un « business angel » le ferait (compétences sur les principaux domaines métiers ainsi que sur la mise en œuvre de projets complexes).

Vous avez évoqué la qualité et la diversité des membres qui composent le Conseil scientifique et technologique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le Conseil scientifique et technologique regroupe des compétences très diverses et très complémentaires à la fois, sur des domaines comme  l’ingénierie système, l’informatique, les mathématiques appliquées, le génie mécanique, le calcul haute performance, la modélisation de systèmes complexes. Il est composé de six personnes issues de l’univers académique et de six autres personnes issues du monde industriel, moi y compris, avec une composante européenne très forte. Toutes sont reconnues dans leur domaine par les communautés scientifique et industrielle. Autre composante forte de notre conseil : la présence de trois femmes de sciences, qui sont de véritables modèles pour les générations futures de jeunes chercheures et ingénieures.

En quoi votre parcours personnel est-il proche des activités de l’IRT SystemX ?

J’ai débuté ma carrière en tant que chercheur dans le domaine de l’ingénierie logicielle et de la programmation de langages informatiques ce qui me permet d’avoir une bonne culture généraliste mais également théorique pour approcher les thématiques de l’IRT SystemX et mener une réflexion de fond en ingénierie système, tout cela en étroite coordination avec l’ensemble des compétences regroupées au sein du Conseil Scientifique scientifique et Technologiquetechnologique. Par ailleurs, un mot sur mon expérience au sein de Bouygues Télécom tout d’abord en tant que Directeur des Systèmes d’Information (DSI) puis en tant que Directeur de l’Innovation et l’intérêt pour l’Institut SystemX : mon rôle de manager m’amène à être confronté chaque jour aux compétences métiers mais également aux clients directement. De ce point de vue, mon expertise tant amont qu’aval des projets R&D ne pourra en être que bénéfique pour l’IRT.

Quelles perspectives donnez-vous à l’IRT SystemX dans 10 ans ?

L’IRT SystemX doit devenir une voire LA référence scientifique dans le domaine des systèmes complexes. Il s’agit là d’un lieu d’excellence où les meilleures compétences sont rassemblées. Plus les projets de R&D seront réussis et permettront d’accélérer le transfert technologique vers l’industrie, plus il y aura la queue pour se faire héberger au sein de l’institut. Par ailleurs,  la contribution à l’ingénierie numérique des systèmes industriels complexes par la pratique fera de l’institut une marque d’excellence à la française reconnue à l’échelle mondiale.