SVA

Simulation pour la sécurité du véhicule autonome

Le projet SVA, dans le cadre du plan Véhicule Autonome de la Nouvelle France Industrielle, a pour objectif de répondre par la simulation numérique au défi posé par la complexité de la démonstration de la sécurité du véhicule autonome. En effet, cette complexité, liée à la fois au grand nombre de situations que le conducteur rencontre sur la route, leur incertitude,  et aux technologies embarquées, rend les validations par des tests en usages réels extrêmement couteux, voire impossibles pour certains.

Objectifs

  • Fournir aux constructeurs et aux équipementiers une méthodologie, une plateforme et des outils de simulation pour permettre de concevoir des véhicules autonomes sûrs et de les valider.
  • Spécifier, adapter ou développer les modèles des éléments du véhicule et de son environnement afin de pouvoir simuler le comportement du véhicule en cas d’apparition d’une défaillance d’un de ses composants ainsi que l’incidence sur son fonctionnement de perturbations extérieurs (effacement de marquages au sol, pluie, éblouissement,…)

Défis

Pour interpréter son environnement, le véhicule autonome disposera de capteurs (radars, caméras,…), d’informations cartographiques, de données venant de l’infrastructure ou d’autres véhicules. Comme tout autre système pouvant engendrer des événements potentiellement à risque, il devra être conçu pour assurer la sécurité de ses occupants et des autres usagers de la route. Pour cela, certains composants devront être redondés. Par ailleurs, le véhicule pourra être confronté à une dégradation de l’efficacité de ses capteurs, par exemple du fait de la pluie, d’un éblouissement ou de salissures mais aussi à des difficultés d’interprétation des informations fournies par les capteurs, par exemple si les marquages au sol sont effacés. Le fait de devoir sécuriser le véhicule face à ces perturbations extérieures, sans défaillance technique, est un véritable défi.

Le projet s’intéressera notamment à :

  • la mise en évidence des limites des méthodologies actuelles et notamment de la norme ISO 26262, ainsi que des propositions d’évolutions de ces méthodes,
  • la fourniture de méthodes et d’outils de modélisation qui se matérialiseront notamment par la réalisation d’une plateforme de simulation du véhicule dans son environnement.
  • la construction des scénarios de tests décrivant des situations de conduite, intégrant les perturbations extérieures, dans un formalisme exploitable par la plateforme de simulation.

Thèses encadrées dans le cadre du projet

  • Application des méthodes formelles à la maîtrise du développement des systèmes embarqués sur le véhicule autonome (ENS Cachan – Université Paris-Salay / Laboratoire Spécification et Vérification)
  • Modèles formels pour la conceptualisation et la caractérisation des cas d’usage pour le véhicule autonome (Université de Versailles Saint-Quentine-en-Yvelines / Laboratoire DAVID / STIC)

Marché

Les résultats du projet seront des méthodes et outils logiciels directement exploitables pas les partenaires industriels du secteur automobile, avec des extensions envisagées sur le transport public et les véhicules industriels

Téléchargement

 

 

 

 

Lancé
Transport Autonome
Partenaires industriels
All4Tec ANSYS Apsys Assystem Continental Oktal PSA Peugeot Citroën Renault Sector Valeo
Partenaires académiques
CEA LNE Inria UVSQ
Chef de projet
Jean van Frank
jean.vanfrank[at]irt-systemx.fr