Témoignages

Nos partenaires reviennent sur leur collaboration avec l’IRT SystemX :

Groupe Renault

« Le Projet ROM « Réduction de modèles et Optimisation Multi-physique » a apporté plusieurs résultats opérationnels à Renault. Tout d’abord, il nous a permis mettre au point des modèles réduits haute-fidélité pour la simulation de déformation de structures. Nous avons ensuite mis en œuvre un démonstrateur qui a prouvé sur un véritable cas d’usage automobile qu’il était possible avec ce type de modèles réduits d’optimiser avec un résultat similaire à la méthode actuelle mais pour un coût beaucoup plus faible en nombre de calculs crash. Enfin, nous avons développé un concept de mur d’image pour l’aide à la décision et transféré un prototype spécifiant que nous sommes prêts à industrialiser. »Yves Tourbier, Expert « Optimization & Decision Making », Renault

« Renault est certes une entreprise française, mais avec nos partenaires Nissan et Mitsubishi nous vendons des voitures partout dans le monde. Nous sommes donc aussi et sans conteste une entreprise internationale ; et en tant qu’entreprise internationale, nous attendons de nos partenaires, et en particulier de nos partenaires académiques, qu’ils développent leur réseau à l’échelle mondiale. C’est une des raisons pour lesquelles nous soutenons le développement de SystemX, en premier lieu en Europe bien sûr, mais également en Asie puisque cette partie du monde est clé pour l’industrie automobile, tant du point de vue des marchés, que du point de vue scientifique et technologique. »Patrick Bastard, Directeur de la Recherche, Renault

IDnomic

« Le Projet ITS Sécurité a apporté plusieurs résultats concrets à IDnomic. Tout d’abord, il nous a permis de contribuer à l‘élaboration de standards en matière de sécurisation des véhicules communicants. Le deuxième résultat est un démonstrateur qui prouve que les systèmes de PKI peuvent être utilisés pour sécuriser les communications entre les véhicules et répondent aux enjeux des objets connectés. Ce système va pouvoir être étendu à des tests réels sur route au travers un déploiement pilote de systèmes de transports intelligents coopératifs à l’échelle nationale puis européenne et nous sommes maintenant prêts à industrialiser cette technologie. »Coralie Héritier, Directrice Générale, IDnomic

Alstom

« Les travaux scientifiques et technologiques menés dans le cadre du projet MIC (Modélisation – Interopérabilité – Coopération) avec Alstom sur le transport multimodal ont permis d’apporter une réponse unique au défi de la supervision et de la régulation multimodale de grands réseaux avec entre autres la conception et le prototypage de deux technologies concernant la prédiction d’affluence et la détection d’anomalies sur les flux de transport. Au travers du projet MSM(Modélisation de Solutions de Mobilité), Alstom a pu démontrer les capacités de supervision du produit « Mastria » enrichi de ces fonctionnalités pour la gestion intelligente et flexible de la problématique du « premier-dernier kilomètre » des réseaux de grande capacité. Ces résultats vont être testés dans le cadre d’une expérimentation terrain avec la RATP. »Pascal Poisson, Open Innovation Manager, Alstom Smart Mobility

« Le projet LRA a apporté plusieurs résultats concrets à Alstom. En particulier, il a permis de proposer des principes et une stratégie de construction d’une information en sureté de fonctionnement (localisation ou reconnaissance de l’environnement) à partir des technologies capteurs et de traitements informatique. Ces travaux ont fait l’objet d’un dépôt de brevet en co-propriété. Ce sont des principes fondamentaux pour la construction des systèmes autonomes qui ont été repris dans plusieurs projets de R&D. »Pascal Poisson, Open Innovation Manager, Alstom Smart Mobility

SNCF

« Le projet TAS (Transport terrestre Autonome en Sécurité dans son environnement) a permis à SNCF de développer un système de lecture de la signalisation et de détection des obstacles qui sera un atout pour le programme Train Autonome. Les développements et expérimentations ont permis à SNCF de monter en compétences  dans le domaine de la perception pour le transport autonome. L’intégration d’algorithmes de reconnaissance développés sur un dataset ferroviaire, et embarqués dans un démonstrateur testé sur le réseau ferré est une réussite du projet et une création de valeur pour les partenaires. »Luc Laroche, Directeur Projet Train Autonome, SNCF.

Nextérité

« Avant START@SystemX, nous n’étions jamais parvenus à coopérer avec les services R&D des grands groupes. Durant le programme, nous avons travaillé sur des problématiques techniques communes, testé de nouveaux jeux de données pour faire évoluer notre service, et appris à replacer nos actions dans un temps plus long que celui sur lequel nous nous étions calés. Nous avons également bénéficié d’un encadrement technique et scientifique qui nous a notamment permis de valider nos orientations stratégiques. Nous avons beaucoup gagné en termes de savoir-faire et de bonnes pratiques et compris comment se structurent des programmes complexes. Avoir collaboré avec des industriels est un gage de sérieux et de crédibilité. Nous avons largement gagné en visibilité grâce aux actions de communication de l’IRT. », Edith Nuss, Présidente et co-fondatrice, Nextérité

Nanyang Technological University (NTU)

« SystemX est un excellent partenaire car l’institut possède une expertise incroyable en matière d’ingénierie numérique des systèmes. A la NTU, nous avons une grande expérience dans le déploiement de plateformes permettant les expérimentations autour des véhicules autonomes. L’association de notre plateforme dédiée aux véhicules autonomes et de l’expérience de SystemX en matière de sécurité du véhicule autonome nous est tout de suite apparue naturelle. Grâce à son réseau étendu, SystemX fait également bénéficier le projet de l’expertise de plusieurs de ses partenaires clés, tous leaders de l’industrie automobile européenne. Grâce à cela, nous avons développé de nombreuses solutions adaptées au contexte urbain de mégalopoles comme Singapour, qui pourraient également être utilisées en Europe ou dans le monde entier, et ainsi améliorer réellement l’impact des véhicules autonomes. », Subodh Mhaisalkar, Professeur à NTU

Jean Sennellart, Directeur Général, Systran

Madeleine Francillard, Président et Fondateur, Trialog

Jean-Christian Rerat, Président, EXPEMB

Nicolas Dulac, Directeur Général, Intempora

Didier Roux, Président-Directeur Général et Fondateur, Krono-Safe

Atilla Yazman, CEO, Sherpa Engineering

Frédéric Planchon, CEO, NovEner